En 2012 : l’imagination au pouvoir !

Actualités - 12 janvier 2012

L’année 2012 s’annonce déjà pleine de promesses… électorales ! Qu’elle soit surtout, pour vous, « audacieuse » et « inspirée ».

Pour illustrer ces vœux de manière légère et enjouée (cliquez ici), nous revisitons, grâce à Bruno Fuligni, auteur de « Votez Fou » (éditions Horay), les programmes de quelques candidats farceurs, utopistes ou farfelus : 

 

  • Captain Cap, jeune homme de 28 ans candidat à la députation à Paris (1893), qui se targue d’aventures extraordinaires sur terre et sur mer, auteur de promesses retentissantes comme « l’aplanissement de la butte Montmartre » ;
  • Fénelon Hégo, candidat aux législatives de 1902, apparemment déséquilibré, encouragé par une bande de noceurs qui s’amusent à ses dépens, le « Comité Central Ouvrier Réactionnaire Royaliste Impérialiste et Anti-Clérical » ; il propose l’extinction du paupérisme après 8h du soir, « dans l’intérêt de la tranquillité publique » ;
  • Pépain (de l’Orne), généreux candidat « fonctionnariste » (1906), concepteur d’un système de roulement entre tous les citoyens pour que chacun puisse, avant de mourir, avoir été, « ne fût-ce qu’une demi-heure, Président de la République et grand-officier de la Légion d’Honneur » ;
  • Chonoc, cochon virtuel présenté par une bande d’anarchistes en 1910, radicalement antiparlementariste mais jamais vraiment sérieux : il est favorable, notamment, à « la mise en commun des moyens de reproduction ».

Toute ressemblance avec des personnalités actuelles serait évidemment fortuite ! Aujourd’hui, l’exigence des 500 parrainages d’élus est censée écarter les candidatures les plus loufoques… 

Téléchargez l’image !