Marketing Magazine - 01 February 2000

“Ce qui est à remettre en cause, ce ne sont pas les outils de la gestion de la communication de crise, ils ont fait preuve de leur efficacité. En revanche, il faut se poser la question de la gestion de la charge émotionnelle. Le silence crée une distance insupportable. Or, les chefs d’entreprises sont-ils capables de gérer l’émotion suscitée par tel ou tel accident ? “, interroge Nicolas Bouvier, directeur général de l’agence Communication & Institutions.