Le Comité Olympique Français se met au lobbying – Interview de Fabrice Alexandre, directeur associé de C&I

BFM Business - 25 February 2012

[audio:http://www.cominst.com/wp-content/uploads/2012/02/ITV-FA-BFM-Business-250212_extrait.mp3|titles=ITV FA BFM Business 250212_extrait]

“(…) Le sport, l’économie, les médias, la communication sont de plus en plus mêlés, il y a beaucoup d’intérêts en jeu et ils sont souvent divergents. (…) Pour prendre une métaphore sportive, dans une procédure législative comme dans pas mal de sports, il ne faut pas rater l’entame de match, sinon on court après le score et on ne peut pas prendre d’initiatives. (…) Il y a des sujets économiques, parce que les fédérations sportives sont organisateurs d’évènements sportifs, donc ont des intérêts économiques à défendre. Il y a des enjeux sociaux, la promotion de la pratique sportive, facteur de santé et d’intégration sociale, c’est quelque chose qui intéresse beaucoup les élus. Il y a des préoccupations éthiques, il s’agit de protéger le sport contre tout ce qui peut le dénaturer, c’est-à-dire le dopage, la corruption dans le contexte des paris en ligne, là aussi c’est une pression nouvelle qui s’exerce sur le sport. Il y a des régulations qui se mettent en place, il y en a une en France qui n’est pas mal faite, qui est assez efficace.