Assistants parlementaires et activités de conseil en lobbying

Dans un article de L’Obs au sujet des assistants parlementaires qui exercent également des activités de lobbying, Fabrice Alexandre, Président de l’Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques (AFCL), rappelle que la charte de l’ACFL proscrit la rémunération, « à titre permanent ou temporaire et sous quelque forme que ce soit », tout collaborateur parlementaire.

Répertoire numérique des représentants d’intérêts

Article publié dans Challenges suite à la publication du décret d’application 2017-867 de la loi sur la transparence qui créé le registre de transparence des représentants d’intérêts. Celui-ci vise notamment à contrôler le respect  de certaines obligations par les représentants d’intérêts dans le cadre de leurs missions de lobbying et d’affaires publiques.

Lobbying : la méthode Macron

Les professionnels des affaires publiques se remémorent l’examen parlementaire de la loi croissance et activité qu’Emmanuel Macron avait portée en tant que Ministre de l’Economie.