Définition du lobbying

Le lobbying en campagne

Olivier Le Picard et Fabrice Alexandre rappellent le rôle des cabinets de conseil en lobbying et affaires publiques dans cet article de Stratégies. Ils  font valoir leur connaissance des dossiers et leur maîtrise des techniques de communication.

« Le terme est vraiment apparu en France à la faveur de l’alternance de 1981, lorsque les acteurs économiques se sont retrouvés face à un personnel politique entièrement renouvelé. Mais la réciproque est vraie, se souvient Olivier Le Picard, président de Communication & Institutions, qui s’est lancé dans le métier dès 1979 : « les membres des cabinets ministériels avec qui j’avais fait Sciences Po m’ont appelé pour avoir des contacts avec les entreprises. » (…)

A cela s’ajoute cette année un renouvellement du personnel politique rarement vu, car de nombreux députés ne se représentent pas. « Ce sera comme en 1981 », anticipe Olivier Le Picard, de Communication & Institutions.

(…) Plutôt que de passer en force, le lobbyiste serait donc là pour reformuler les enjeux de l’entreprise afin de les rendre audibles. « Face à une pression pour fermer une usine, on peut obtenir un délai pour réaliser une mise aux normes, avance Fabrice Alexandre, directeur associé de Communication & Institutions et actuel président de l’AFCL. Les politiques sont dans le court terme car ils répondent à l’opinion, alors que les industriels ont besoin de visibilité. Nous sommes les modérateurs de ce temps rapide. »