Assistants parlementaires et activités de conseil en lobbying

Ces lobbys qui infiltrent l’Assemblée

Dans un article de L’Obs au sujet des assistants parlementaires qui exercent également des activités de lobbying, Fabrice Alexandre, Président de l’Association Française des Conseils en Lobbying et affaires publiques (AFCL), rappelle que la charte de l’ACFL proscrit la rémunération, « à titre permanent ou temporaire et sous quelque forme que ce soit », tout collaborateur parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *