Libération - 19 avril 2002

”A la rigueur, on peut poser quelques jalons, mais pour faire avancer des sujets compliqués, il vaut mieux attendre les législatives”, confirme Olivier Le Picard de Communication et Institutions.