Le Nouvel Observateur - 07 septembre 2000

Le lobbying est en plein boom pour plusieurs raisons, dont la définition de cadres juridiques pour Internet et la consécration dans les années 90 du rôle de l’opinion publique dans le processus de décision. Les détenteurs du pouvoir législatif ne sont plus les seules cibles des lobbyistes. « Aujourd’hui, pour un dossier médical, par exemple, les pouvoirs publics nous demandent « ce qu’en pensent les associations de patients » et « ce que vont en dire les médias », » explique Nicolas Bouvier, directeur associé chez Communication & Institutions, un cabinet de conseil en lobbying.