Lobbying : la méthode Macron

Contexte - 02 juin 2017

(…) Dans leur relation aux lobbyistes, les conseillers d’Emmanuel Macron « attendaient toujours des contreparties », explique Fabrice Alexandre. « L’Etat d’esprit c’était : « on vous aide, mais il faut nous aider à vous aider », détaille-t-il. « Qu’apportez-vous au collectif ? Combien d’emplois sont créés ? », nous demandaient-ils. La démarche était celle d’une « co-construction », juge finalement le directeur de Communication & Institutions.